La banquise crisse, les blocs s’entrechoquent,
Tel un brise-glace, je navigue impassible,
Libre, disponible,
Je glisse et avance sans soliloque.

Le silence m’a empli, je suis un lac,
Surface sans ride ni frémissement,
Une invite au délicat,
A la grâce du présent.

A l’horizon
ni émotion,
ni attachement,
Tous rivages abordés me sont indifférents.

Mon corps nouveau : la paix,
Mon sang neuf : le calme.

Riche d’insaisissable,
Une ode à la délicatesse…

François A.

Parce que la poésie est trop rare,
Parce qu’elle déserte les rayons des libraires,
Parce qu’elle élève et nourrit en nous Le Sublime…
Alors je partage avec vous ces vers !

A l’heure du réveil des sèves
L’Amour, d’un geste las,
Sème les rimes et les rêves
Parmi les lis et les lilas.

La brise, sœur des hirondelles,
Déferle son essor,
Et frôle de mille coups d’ailes
Les coroles d’azur et d’or.

Amour, pour fêter ta victoire
Les cieux se sont fleuris,
Et mai t’auréole de gloire,
O roi des Roses et des Ris !

Les quatre saisons – Stuart Merrill

Le monde de la réalité a ses limites ;
le monde de l’imagination est sans frontières.

Jean-Jacques Rousseau

Je donne à mon espoir mes yeux ces pierreries
Je donne à mon espoir mes mains palmes de victoire
Je donne à mon espoir mes pieds chars de triomphe
Je donne à mon espoir ma bouche ce baiser
Je donne à mon espoir mes narines qu’embaument les fleurs de la mi-mai
Je donne à mon espoir mon cœur en ex-voto
Je donne à mon espoir tout l’avenir qui tremble comme une petite lueur au loin dans la forêt

Poèmes à Lou – Apollinaire

Hommage à la Nature !

Admiratif, j’aime la Nature. Je suis toujours étonné et fasciné par les ressources que déploie le végétal pour conquérir d’autres terres, se multiplier et développer son espèce ! Tout commence et prend forme dans la graine, le fruit qui tombera à terre. Les multiples stratagèmes qui lui apporteront légèreté, le feront voler loin de son point […]

Read more